L'information

Comment réduire l'anxiété: 8 techniques efficaces

Comment réduire l'anxiété: 8 techniques efficaces

Évitez l'anxiété

Vivre avec l'anxiété n'est jamais facile. Des millions de personnes luttent quotidiennement contre l'anxiété, cherchant des moyens de trouver tout type de soulagement. Le contrôle de l'anxiété est un processus à long terme, n'est pas quelque chose qui se passe du jour au lendemain. Cependant, il existe des moyens de lutter contre l'anxiété que vous pouvez mettre en pratique à tout moment.

Si vous souffrez l'anxiété À ce moment ou vous souffrez souvent d'anxiété, il est possible que vos pensées vous dirigent vers le pire scénario possible, ce qui nourrit vos sentiments d'angoisse.

Heureusement, il existe aujourd'hui de nombreux outils et techniques que vous pouvez utiliser pour contrôler efficacement l'anxiété. Ensuite, nous partageons avec vous 8 façons saines de gérer l'anxiété, ici et maintenant.

Le contenu

  • 1 Respirez profondément
  • 2 Acceptez d'être inquiet
  • 3 Soyez conscient que votre cerveau vous joue des tours
  • 4 Analysez vos pensées
  • 5 Utilisez la méditation et la visualisation
  • 6 Avoir un auto-dialogue positif
  • 7 Focus sur l'instant
  • 8 Effectuer des activités significatives

Respirez profondément

La première chose à faire lorsque vous ressentez de l'anxiété est de respirer profondément. La respiration diaphragmatique profonde est une technique puissante de réduction de l'anxiété, car il active la réponse de relaxation du corps. Il aide le corps à passer de la réponse de combat ou de fuite du système nerveux sympathique à la réponse de relaxation du système nerveux parasympathique.

Prenez l'air le plus lentement possible, remplissez d'abord le ventre puis la poitrine, en retenant votre souffle en comptant jusqu'à 4, puis expirez lentement en comptant à nouveau jusqu'à 4, répétez ce processus plusieurs fois.

Acceptez que vous soyez anxieux

N'oubliez pas que l'anxiété n'est qu'un sentiment, comme tout autre sentiment. Se souvenir de ça l'anxiété est simplement une réaction émotionnelle, est la première étape pour l'accepter.

L'acceptation est essentielle, car essayer de combattre ou d'éliminer l'anxiété aggrave souvent la situation. C'est parce que nous perpétuons l'idée que notre anxiété est intolérable.

Mais accepter notre anxiété ne signifie pas que nous l'aimons, ni que nous devons nous résigner à une existence misérable.

Cela signifie simplement que nous acceptons mieux la réalité telle qu'elle est, et en ce moment, la réalité inclut l'anxiété. La conclusion à laquelle nous arriverons est que le sentiment d'anxiété n'est pas idéal, mais qu'il n'est pas intolérable.

Soyez conscient que votre cerveau vous joue des tours

Bien que cela semble incroyable, votre cerveau peut vous faire croire que vous mourez d'une crise cardiaque, lorsque vous avez réellement une crise de panique.

Une étudiante en médecine a expliqué une fois comment elle avait vu des personnes souffrant de crises cardiaques se rendre à l'urgence pour obtenir de l'aide, et ce qu'elle traversait semblait exactement la même. Un psychiatre gentil et expérimenté l'a approché et, tranquillement, lui a rappelé qu'il ne mourait pas, que ce qui se passait était que son cerveau lui jouait des tours. Cela l'aida à se calmer. Le psychiatre est resté avec elle et ils ont été ensemble jusqu'à la fin de l'attaque de panique.

Que quelqu'un vous accompagne et reste à vos côtés pendant ces situations, aide à éliminer la honte, la culpabilité, la pression et la responsabilité de régler la situation par vous-même, et vous empêche de vous juger négativement.

Analysez vos pensées

Lorsque nous sommes anxieux, notre cerveau envahit une multitude de pensées catastrophiques, et ces pensées ne font qu'augmenter notre état d'angoisse.

Par exemple, imaginez que vous devez donner une conférence devant d'autres personnes. Dans les moments précédents, des pensées du genre nous envahissent: "Oh mon Dieu, je ne peux pas faire ça. Je vais mourir de honte, ça va être horrible!

N'oubliez pas, cependant, que ce n'est pas vraiment une catastrophe, et en réalité, personne n'est mort pour avoir donné une conférence.

Oui, vous pouvez être nerveux et même faire des erreurs à un moment donné. Mais la pire chose qui puisse arriver, c'est que certaines personnes, dont beaucoup vous ne reverrez plus jamais, rient et que le lendemain, elles ont complètement oublié.

Posez-vous les questions suivantes pour remettre en question vos pensées:

  • Cette préoccupation est-elle réaliste?
  • Est-ce vraiment susceptible de se produire?
  • Si le pire résultat possible se produit, à quel point serait-ce mauvais?
  • Puis-je le supporter?
  • Que pouvais-je faire dans ce cas?
  • Que puis-je faire pour me préparer à ce qui pourrait arriver?

Utilisez la méditation et la visualisation

Pratiquez le méditation Il a été régulièrement constaté qu'il est très bénéfique à plusieurs niveaux, réduit l'activité cérébrale et favorise la relaxation du système nerveux. Si nous sommes capables d'acquérir de la pratique dans ce processus, nous pourrons accéder à des états calmes avec plus de facilité lorsque les premiers signes d'anxiété nous envahiront.

Vous pouvez vous imaginer allongé sur le sable d'une plage, assis au bord d'une rivière ou marcher dans un parc. Imaginez les feuilles qui flottent sur la rivière ou les nuages ​​traversent le ciel. Imaginez que vos émotions, vos pensées et vos sentiments sont des nuages ​​ou des feuilles, et regardez-les s'envoler.

C'est quelque chose de très différent de ce que les gens font normalement. Habituellement, nous attribuons aux émotions, aux pensées et aux sensations physiques certaines qualités et jugements, tels que le bien ou le mal, le bien ou le mal. Et cela amplifie souvent l'anxiété. Changer totalement le schéma de nos pensées, peut nous aider à voir les choses avec une perspective très différente et ainsi dramatiser la situation.

Avoir un auto-dialogue positif

L'anxiété peut produire beaucoup de pensées et un auto-dialogue négatif. Parlez-vous en positif, sans désespoir ni défaitisme. Par exemple, vous pourriez dire: "Cette anxiété me fait me sentir mal, mais je peux utiliser des stratégies pour la gérer."

Concentrez-vous sur le moment

Lorsque les gens sont anxieux, ils ont tendance à devenir obsédés par quelque chose qui pourrait arriver à l'avenir. Au lieu de cela, faites une pause, respirez et faites attention à ce qui se passe en ce moment, sans aller plus loin. Même si quelque chose de grave se produit, se concentrer sur le moment présent améliorera votre capacité à gérer la situation.

Faire des activités importantes

Lorsque vous ressentez de l'anxiété, il est utile de concentrer votre attention sur une «activité significative», ou ce qui est la même chose, une activité dirigée vers un objectif spécifique. Par exemple, demandez-vous ce que vous feriez si vous n'étiez pas anxieux.

Si vous vouliez aller regarder un film, vous voyez. Si vous alliez faire la lessive, faites-le. Ne retardez pas ce que vous aviez prévu de faire.

La pire chose que vous puissiez faire lorsque l'anxiété vous envahit est de vous asseoir et de vous laisser absorber par des pensées obsessionnelles sur ce que vous ressentez. Faire ce que vous aviez prévu vous apprend qu'il est possible de vous mettre en action, que vous êtes capable de vivre votre vie même si vous êtes anxieux; et vous obtiendrez des résultats positifs.

La conclusion de tout cela est que vous devez travailler sur vous-même. Vous n'avez pas envie d'attendre que tout se passe sans plus, en vous concentrant uniquement sur votre souffrance, car rien de bon n'en résultera.