Informations

Principes de base de l'analyse comportementale appliquée : partie 2 : évaluation

Principes de base de l'analyse comportementale appliquée : partie 2 : évaluation

L'évaluation comportementale implique une variété de méthodes, y compris des observations directes, des entretiens, des listes de contrôle et des tests pour identifier et définir des cibles pour le changement de comportement. (Cooper, Heron et Heward, 2014).

Dans l'analyse appliquée du comportement, des évaluations approfondies et de qualité sont importantes. Il ne suffit pas de simplement passer par une enquête rapide, une liste de contrôle ou un questionnaire d'entrevue. Au lieu de cela, il est impératif que les évaluations incluent des outils pertinents qui conduiront à des informations utiles et à des résultats de qualité liés aux points forts et aux domaines de croissance d'un individu.

De plus, les évaluations en ABA devraient inclure des procédures qui conduisent à la collecte d'informations relatives à l'identification des ressources, des forces, des capacités, des systèmes de soutien, des contingences comportementales concurrentes et des renforçateurs potentiels d'un individu.

Ces concepts peuvent être identifiés de plusieurs manières. Certains exemples incluent l'utilisation d'instruments d'évaluation formels, tels que l'utilisation du RAISD pour identifier les renforçateurs potentiels. Vous pouvez également utiliser une entrevue dirigée du client identifié et/ou de son soignant pour recueillir des informations sur les soutiens naturels, les personnes importantes dans la vie du client et les défis ou obstacles potentiels qui pourraient avoir un impact sur le traitement.

Selon Cooper, et. Al. (2014), il y a cinq phases d'évaluation comportementale qui incluent :

  1. Dépistage et disposition générale
  2. Définir et quantifier de manière générale les problèmes ou les critères de réalisation souhaités
  3. Identifier les comportements cibles à traiter
  4. Suivi des progrès
  5. Suivi

L'objectif principal de l'évaluation comportementale dans l'analyse appliquée du comportement est d'identifier la fonction que le comportement identifié sert dans la vie des individus. De plus, les évaluations peuvent aider à identifier les stratégies de renforcement susceptibles d'être nécessaires à mettre en place afin d'enseigner de nouveaux comportements et de nouvelles compétences.

Il existe plusieurs types d'évaluations utilisées en ABA. Voici une liste des différents types d'évaluation :

  • Entretiens
    • Interviewer la personne (le client identifié)
    • Interviewer d'autres personnes importantes (comme le parent, le tuteur ou d'autres personnes pertinentes dans la vie du client, comme un enseignant)
  • Listes de contrôle
  • Tests standardisés
  • Observation directe (observer ce que fait la personne et prendre des notes avec précision)
  • Évaluation écologique (cela permet de fournir des informations plus approfondies sur les multiples environnements dans lesquels l'individu vit, travaille et passe son temps)

Il existe également d'autres façons d'effectuer des évaluations comportementales.

Par exemple, les évaluations du comportement fonctionnel peuvent aider à fournir des informations plus précises sur la fonction du comportement. Les évaluations qui entrent dans cette catégorie peuvent vous aider à identifier si un comportement est maintenu par l'une des quatre fonctions principales du comportement, telles que l'évasion, l'accès, le renforcement automatique ou l'attention.

Voici un lien vers un excellent article sur les évaluations du comportement fonctionnel. Lisez cet article pour en savoir plus sur les FBA.

Voici un lien qui identifie plusieurs outils d'évaluation formelle qui peuvent être utilisés en ABA. Certaines des évaluations identifiées dans le lien de l'article incluent :

  • ABLLS-R
  • VB-MAPP
  • RAISD (Évaluation de renforcement pour les personnes gravement handicapées)
  • FAST (outil de dépistage d'analyse fonctionnelle)

Référence : Cooper, Heron et Heward. (2014). Analyse appliquée du comportement. 2e édition. Pearson Education Limitée.

Crédit image : https://c2.staticflickr.com/4/3953/15579458367_5f6dd448ba_b.jpg


Bases de l'analyse comportementale appliquée : Partie 2 : Évaluation - Psychologie

Qu'est-ce que la thérapie ABA ?

L'ABA est l'application de principes comportementaux à des situations quotidiennes dans le but d'augmenter ou de diminuer les comportements ciblés. La façon dont cela se traduira par une application pratique dépendra de la situation spécifique. Néanmoins, tous les programmes ABA partagent des composants similaires : enseignement par essais discrets, programmation pour la généralisation à l'environnement naturel, renforcement, stratégies d'incitation et de décoloration, et prise de décision basée sur les résultats.

ENSEIGNEMENT D'ESSAI DISCRET - ce terme technique signifie, tout simplement, décomposer une tâche en composants plus petits et plus faciles à apprendre, et enseigner chaque composant séparément.

Un signal est donné —› l'enfant répond —› une récompense est donnée pour une réponse correcte

Le signal, appelé stimulus discriminant (Sd), est un événement ou une condition environnementale spécifique en réponse à laquelle un enfant est censé présenter un comportement particulier. Voici à quoi cela ressemble dans la vie de tous les jours :

Enfant 1 : Salut ! -> (Dakota du Sud)
Étudiant : Salut. —› (D)
Enfant 1 : [sourit] Allez ! Allons-y! —› (Sr)

Ce type de situation se produit tous les jours, plusieurs fois par jour, pour les enfants au développement typique. Pour les enfants autistes, plusieurs compétences peuvent souvent faire défaut, de sorte que l'enfant ne peut pas ou n'est pas motivé à s'engager avec l'autre enfant. La formation par essais discrets peut remédier aux déficits de compétences sous-jacents afin d'augmenter la capacité et la motivation d'un étudiant à répondre socialement à d'autres personnes. En fait, la caractéristique de la formation par essais discrets est que presque toutes les compétences peuvent être décomposées en parties distinctes afin que les zones faibles puissent être ciblées et renforcées.

Des invites peuvent être données après un Sd pour augmenter la probabilité que l'enfant démontre une réponse correcte qui peut ensuite être renforcée. Les principaux types d'incitations comprennent les incitations verbales, physiques, positionnelles, gestuelles et modèles.

Enseigner pour la généralisation - au départ, la thérapie est généralement menée dans un environnement moins chaotique, avec l'idée qu'avoir moins de distractions dans l'environnement d'apprentissage aidera l'enfant à se concentrer et à apprendre la tâche à accomplir. La programmation pour la généralisation prend en compte la nécessité que les comportements se produisent dans tous les environnements, indépendamment et spontanément. Ainsi, les critères sont définis pour inclure divers paramètres et stimuli et une compétence n'est pas déterminée à être maîtrisée à moins et jusqu'à ce que l'enfant démontre une capacité indépendante à exécuter la compétence dans de tels environnements.

Renforcement - quand on pense au renforcement, on pense naturellement à des choses qui nous plaisent. Du point de vue comportemental, le renforcement signifie seulement qu'un comportement, lorsqu'il est suivi de stimuli de renforcement, est plus susceptible d'augmenter avec le temps. Ainsi, dans un programme ABA, le renforcement de chaque enfant (éléments, calendrier et activités) est susceptible de varier considérablement. Tous les programmes ABA devraient inclure une évaluation de renforcement et ces évaluations devraient être revues régulièrement au fil du temps pour saisir les changements dans les préférences de l'enfant. Les renforçateurs doivent être construits sur des objets et des activités qui motivent un enfant.

Lorsque les comportementalistes parlent de renforcement avec des familles et d'autres profanes, c'est souvent dans le contexte de la présentation d'objets ou d'activités souhaités à un élève. C'est ce qu'on appelle le renforcement "positif". Une autre forme de renforcement est le renforcement "négatif", c'est-à-dire le renforcement suppression d'un stimulus indésirable (aversif) - qui, lorsqu'il est supprimé systématiquement au fil du temps, le comportement cible est susceptible d'augmenter. Ce concept est plus facile à comprendre dans son contexte. Par exemple:


Tueurs en série

L'analyse comportementale cherche à comprendre le comportement, les expériences et la composition psychologique des criminels et des suspects pour obtenir des informations susceptibles de résoudre des cas. Il a joué un rôle dans le cas du tueur en série Ted Bundy.

Dans les derniers jours de 1977, un homme maintenant connu comme l'un des tueurs en série les plus prolifiques de l'histoire des États-Unis, Theodore, Ted, Bundy, s'est habilement échappé d'une prison du Colorado alors que la plupart du personnel était absent pour les vacances.

Des agents du FBI ont rapidement rejoint la recherche. Début février 1978, le Bureau a placé Bundy sur sa liste des dix fugitifs les plus recherchés. Parmi les informations partagées par le FBI avec les forces de l'ordre pendant cette période figuraient des détails sur son « M.O. » (modus operandi ou méthode de fonctionnement). Bundy recherchait généralement des victimes dans des endroits où les jeunes se réunissaient, tels que des collèges, des plages, des stations de ski et des discothèques, a expliqué le FBI. Et il préférait les jeunes femmes séduisantes aux cheveux longs séparés par une raie au milieu.

Le synopsis a été tiré d'une évaluation psychologique de Ted Bundy préparée par deux agents du FBI - Howard Teten et Robert Ressler - à l'Académie de formation du Bureau. Les deux hommes faisaient partie d'une unité d'analyse comportementale révolutionnaire mise en place cinq ans plus tôt dans ce but précis : étudier le comportement, les expériences et la composition psychologique des criminels et des suspects à la recherche de schémas et d'informations susceptibles d'aider à résoudre des cas et à prévenir de futurs crimes. , en particulier les meurtres en série et autres formes de violence.

L'analyse comportementale criminelle n'était pas un nouveau concept. Dans les années 40 et 50, par exemple, George Metsky, le soi-disant « bombardier fou », a planté des engins explosifs dans la ville de New York jusqu'à ce qu'un profil comportemental développé pour la police par un criminologue et psychiatre local ait contribué à sa capture dans 1957. Mais dans les années à venir, le FBI portera cette innovation à un tout autre niveau.

Au centre de cette évolution se trouvait Teten. Il avait rejoint le FBI en tant qu'agent en 1962, déjà avec un intérêt pour les aspects psychologiques du comportement criminel (voir encadré). En 1969, il a été recruté par la Division de la formation pour être instructeur, et vers 1970, il a convaincu son superviseur de le laisser enseigner un atelier de « criminologie appliquée ». Son premier cours était une conférence de quatre heures à New York. police, c'était un succès. Ensuite, il a donné le cours dans une école régionale de formation de la police au Texas, l'étendant à quatre jours. Vers le troisième jour, les étudiants soulevaient des cas non résolus. Sur la base des informations d'une discussion en classe, un étudiant a interrogé un suspect et l'homme a avoué.

La nouvelle s'est répandue et l'intérêt pour le cours a monté en flèche. Teten a donc emprunté l'agent spécial du FBI New York Patrick Mullany, qui avait une maîtrise en psychologie de l'éducation, et les deux ont commencé à enseigner ensemble. Teten décrirait les faits d'une affaire et Mullany montrait comment des aspects de la personnalité du criminel étaient révélés sur la scène du crime. Selon Teten, "Patrick a vraiment fait la différence, car il était un psychologue pleinement qualifié, là où j'étais criminologue". Bientôt, Mullany a été réaffecté définitivement à Quantico.

En 1972, le FBI a créé une unité de sciences du comportement pour faire avancer les concepts que le couple enseignait dans l'ensemble du FBI et dans l'ensemble des forces de l'ordre, elle était dirigée par l'agent spécial de surveillance Jack Kirsch et comprenait Teten et Mullany (Ressler a rejoint en 1975) & leurs responsabilités croissantes en matière d'éducation, de recherche et de service. Au fur et à mesure que l'unité se développait, le FBI a étudié et compris les tueurs en série.

Et Ted Bundy ? Cinq jours après avoir atterri sur la liste des dix meilleurs du FBI, il a été arrêté par un policier de Floride. Il a finalement été reconnu coupable de plusieurs meurtres et exécuté en 1989.


La description

La deuxième édition tant attendue du manuel classique, Analyse appliquée du comportement, fournit une discussion complète et approfondie du domaine, fournissant une description complète des principes et des procédures nécessaires pour modifier systématiquement les comportements socialement significatifs et pour comprendre les raisons de ce changement. L'objectif des auteurs en révisant ce best-seller était d'initier les étudiants à l'ABA d'une manière aussi complète, techniquement précise et contemporaine que possible. En conséquence, la portée du livre, le traitement de divers principes, procédures et problèmes suggèrent qu'il est destiné à une étude concentrée et sérieuse. Les lecteurs de la nouvelle deuxième édition apprécieront l'inclusion de : plus de 1 400 citations de la littérature de source primaire, y compris des études classiques et contemporaines un glossaire de plus de 400 termes et concepts techniques plus de 100 graphiques affichant des données originales de recherches évaluées par des pairs , avec des descriptions détaillées des procédures utilisées pour collecter les données, représentaient cinq nouveaux chapitres écrits par des universitaires de premier plan dans le domaine de l'analyse du comportement et l'ajout de The Behavior Analyst Certification Board ® BCBA ® et BCABA ® Behavior Analyst Task List, Third Edition.

Un guide de corrélation qui fait correspondre le contenu du livre à la NOUVELLE 4e édition de BCABA Behavior Analyst Task List est disponible en cliquant ici.

Publié pour la première fois en 1987, Analyse appliquée du comportement reste le texte principal de premier choix pour les cours appropriés dans les universités aux États-Unis et à l'étranger avec des programmes de premier plan en analyse du comportement. Ce texte complet, mieux adapté à tous les cours de niveau supérieur sur les principes de base, les applications et les méthodes de recherche comportementale, aide les étudiants, les éducateurs et les praticiens à apprécier et à commencer à acquérir les compétences conceptuelles et techniques nécessaires pour favoriser un comportement socialement adaptatif chez divers individus. .


1 Depuis lors, plusieurs analyses empiriques ont suggéré que l'utilisation de procédures de punition impliquant des conséquences aversives était, et reste, rare (par exemple, Jacobson, 1992 Jacobson & Ackerman, 1993). De plus, la recherche a montré que les personnes ayant des problèmes de comportement modérés à sévères sont plus susceptibles de se passer d'intervention comportementale que d'être traitées avec des éventualités impliquant des conséquences aversives (par exemple, Jacobson, 1998).

2 Il est intéressant de noter que la plupart des centres académiques d'activité PBS sont situés dans des collèges d'éducation, généralement dans des départements d'éducation spéciale. En revanche, la plupart des programmes de formation ABA sont situés dans des départements de psychologie.

3 Il peut être intéressant de spéculer sur les facteurs qui ont conduit certains dirigeants du PBS à sortir si distinctement du domaine de l'analyse du comportement. Mis à part les influences associées aux intérêts de plaidoyer, aux opportunités de financement et aux priorités de marketing discutées dans ce document, il se peut que certains n'aient pas été satisfaits des exigences de publication dans le Journal d'analyse comportementale appliquée (JABA). Des caractéristiques telles que les comportements à cible unique, les sessions brèves, les paramètres artificiels et les intérêts de recherche limités ont été critiquées par E. Carr (1997, 2002), par exemple. Ces préoccupations, cependant, ne font pas la distinction entre les exigences méthodologiques pour une recherche solide et les caractéristiques de la prestation de services ABA. Bien que certaines des caractéristiques de JABA la recherche peut certainement être trouvée dans la pratique courante, les pages de ce journal ne représentent pas la gamme complète des pratiques en ABA.

4 On pourrait suggérer que le PBS ne devrait pas être considéré comme ne faisant rien de plus que ce que la gestion du comportement organisationnel (OBM) fait dans son approche de prestation de services dans les milieux commerciaux et industriels. Comme J. Carr et Sidener (2002) l'ont noté, cependant, la communauté OBM est restée entièrement dans le domaine de l'analyse du comportement et emploie des personnes ayant une formation ABA pour fournir des services aux organisations clientes. À notre connaissance, les praticiens de l'OBM n'ont pas proclamé l'OBM comme une nouvelle discipline ou science supérieure à l'ABA. Au lieu de cela, la direction de l'OBM reconnaît clairement que l'application, l'adoption et l'avancement réussis de leur spécialité nécessitent qu'elle reste fidèle à ses racines scientifiques et que l'acceptation durable par la communauté des affaires ne résultera que de services efficaces (Norman, Bucklin, & Austin, 1999).


La maîtrise ès arts en analyse appliquée du comportement est un programme de 46 crédits qui peut être complété en deux ans. Les cours ont lieu pendant les semestres d'automne, de printemps et d'été. Deux à trois cours seront suivis chaque semestre, et chaque classe se réunit une fois par semaine le soir. Une option de thèse de 52 crédits est également disponible. Les cours comprennent les branches appliquées, expérimentales et conceptuelles de l'analyse du comportement, de sorte que les étudiants reçoivent une éducation complète qui les prépare à travailler dans une variété de contextes. Les étudiants intéressés à acquérir une expérience de recherche peuvent poursuivre une option de thèse dans laquelle ils mènent un projet de recherche appliquée.

L'un des avantages du programme est qu'il comprend des cours pratiques qui permettent aux étudiants d'obtenir une supervision des heures de travail sur le terrain d'une manière coordonnée avec leurs cours. La séquence de stage est supervisée par un coordonnateur de stage et la supervision est assurée par des BCBA possédant une vaste expérience dans la formation des étudiants.

Les étudiants qui terminent ce programme auront satisfait aux exigences en matière de cours et d'expérience sur le terrain requises pour demander une licence en tant qu'analyste du comportement appliqué dans le Massachusetts et pour postuler à l'examen BCBA (Conseil Certified Behavior Analyst) (sous la liste des tâches de la 5e édition). Les candidats devront peut-être satisfaire à des exigences supplémentaires pour se qualifier.

Cours obligatoires

Cours d'analyse du comportement

Méthodes de mesure et de recherche en analyse comportementale*

Évaluation comportementale et fonctionnelle*

Interventions d'analyse comportementale II*

Thèmes éthiques, juridiques et professionnels en analyse comportementale*

Cours d'analyse du comportement sur le terrain
ABA 700 Stage en analyse comportementale appliquée I
ABA 701 Stage en analyse comportementale appliquée II
ABA 702 Stage en analyse comportementale appliquée III
ABA 703 Stage en analyse comportementale appliquée IV
ABA 710 Stage en analyse comportementale appliquée I : Supervision de groupe
Cours au choix interdisciplinaires (Choisissez 2)

Collaboration et coordination : troubles du spectre autistique

Analyse du comportement et déficiences intellectuelles et développementales

Psychologie du développement

Croissance et développement humains tout au long de la vie

Cours facultatifs

ABA 800 Séminaire de pré-thèse en ABA
ABA 801 Mémoire de maîtrise en ABA I
ABA 802 Mémoire de maîtrise en ABA II
ABA 803 Mémoire de maîtrise en ABA III

*Cours ABAI Verified Course Sequence

Examen d'aptitude

L'examen de qualification est requis pour tous les étudiants de la maîtrise en analyse comportementale appliquée et du C.A.G.S. programmes. L'examen lui-même sera mené de manière à maximiser vos chances d'intégrer les principes théoriques, fondamentaux, appliqués et éthiques appris dans le programme. Les étudiants qui terminent la thèse facultative en ABA effectueront une soutenance de thèse au lieu de l'examen de qualification.

Assomption ne peut garantir que les étudiants qui terminent avec succès le programme réussiront l'examen de certification ou obtiendront une licence.

Un certificat d'études supérieures avancées de 37 crédits (C.A.G.S.) en analyse appliquée du comportement est offert aux étudiants qui ont obtenu une maîtrise dans n'importe quel domaine d'études et qui souhaitent suivre les cours et les travaux sur le terrain requis pour passer l'examen BCBA. Le C.A.G.S. se compose de sept cours sur l'analyse appliquée du comportement (la séquence de cours vérifiée BACB), des cours pratiques et un séminaire d'intégration en ABA.

Cours obligatoires*

Méthodes de mesure et de recherche en analyse comportementale*

Thèmes éthiques, juridiques et professionnels en analyse de comportement

*Cours de séquence de cours vérifié

Cours pratiques obligatoires

Stage en analyse comportementale appliquée I

Stage en analyse comportementale appliquée II

Stage en analyse comportementale appliquée III

Stage en analyse comportementale appliquée IV

Stage en analyse comportementale appliquée : supervision de groupe

Les étudiants peuvent choisir de suivre des cours supplémentaires parmi les cours au choix suivants pour un crédit supplémentaire :

Analyse du comportement et déficiences intellectuelles et développementales

L'analyse expérimentale du comportement

Stage en analyse comportementale appliquée V

Fondements et caractéristiques des troubles du spectre autistique

Collaboration et consultation : Trouble du spectre autistique

Psychologie du développement

Croissance et développement humains tout au long de la vie

Voies de développement et défis

Introduction à la théorie et à la pratique du counseling

Examen d'aptitude

L'examen de qualification est obligatoire pour tous les étudiants en analyse appliquée du comportement M.A. et C.A.G.S. programmes. L'examen sera mené pour maximiser la capacité d'une personne à démontrer une intégration des principes théoriques, fondamentaux, appliqués et éthiques appris dans le programme d'études. Les étudiants qui terminent la thèse facultative en ABA effectueront une soutenance de thèse au lieu de l'examen de qualification.

Assomption ne peut garantir que les étudiants qui terminent avec succès le programme réussiront l'examen de certification ou obtiendront une licence.

Le travail sur le terrain est une partie essentielle de la formation pour devenir un analyste du comportement appliqué, car il vous permet d'acquérir les compétences nécessaires pour évaluer avec précision le comportement et développer des interventions réussies pour vos clients. L'expérience sur le terrain s'acquiert en travaillant ou en faisant du bénévolat dans des environnements naturels dans lesquels vous pouvez utiliser l'ABA lorsque vous travaillez avec des personnes. L'un des avantages du programme ABA d'Assomption est qu'il comprend des cours de stage obligatoires qui permettent aux étudiants d'obtenir la supervision de toutes leurs heures de travail sur le terrain avant l'obtention du diplôme. Certaines conditions de travail sur le terrain doivent être remplies pour demander un permis d'exercice et passer l'examen BCBA. Ceux-ci inclus:

  1. Travailler sur un site qui vous permet de travailler avec plus d'une personne.
  2. Travailler un minimum de 20 heures par mois en lien avec l'analyse comportementale.
  3. Supervision par un BCBA qui a terminé la formation de superviseur, répond aux exigences de supervision actuelles du BACB et est agréé en tant que LABA dans le Massachusetts.
  4. Recevoir le pourcentage minimum d'heures supervisées et le nombre minimum d'observations et de contacts superviseurs par période de supervision.

Les normes d'expérience BACB actuelles stipulent que vous devez accumuler 2 000 heures de travail sur le terrain avec 5 % d'heures supervisées selon la norme de travail sur le terrain supervisé ou 1 500 heures de travail sur le terrain avec 10 % d'heures supervisées selon la norme de travail de terrain supervisé concentré. Les cours pratiques d'Assomption sont conçus pour s'adapter à l'une ou l'autre de ces normes, selon le placement de l'étudiant. Dans certains cas, les étudiants peuvent avoir besoin de prendre des crédits de stage supplémentaires pour répondre aux exigences du travail sur le terrain.

Pour participer à un stage, vous devez travailler ou faire du bénévolat dans un milieu clinique où un BCBA a satisfait aux exigences de supervision actuelles du BACB et est agréé en tant qu'analyste du comportement appliqué dans le Massachusetts, peut fournir 3 à 4 heures de supervision individuelle par mois. De plus, vous devez être capable de travailler avec plusieurs clients fournissant des services d'analyse comportementale pendant au moins 100 heures par mois. Les étudiants seront invités à identifier un stage pratique au cours de leur premier semestre et à obtenir l'approbation du site / du superviseur du directeur du programme. Le directeur du programme est disponible pour aider les étudiants à identifier un placement approprié.

Les cours pratiques d'Assomption sont alignés sur les cours d'analyse du comportement. Cela permet aux étudiants d'acquérir des compétences dans l'application des évaluations et des interventions de manière coordonnée et constitue un avantage important de notre programme. Au cours du premier semestre, une majorité de supervision est assurée par des instructeurs de stage en plus des superviseurs sur place. Au cours des semestres suivants, la supervision est répartie entre les instructeurs de stage Assomption et les superviseurs sur place.


La Chicago School of Professional Psychology® vous permet de gérer votre emploi du temps chargé avec la commodité des programmes d'études en ligne. Notre tableau de bord mondial des étudiants en ligne est l'endroit où vous trouverez tous les composants dont vous avez besoin pour réussir votre maîtrise en psychologie, programme de diplôme en ligne ABA Concentration. Vous y trouverez vos cours et interagirez avec d'autres étudiants et professeurs.

Exemples de cours

Concepts et principes de l'analyse du comportement

L'analyse du comportement est une approche des sciences naturelles pour la prédiction, le contrôle et la compréhension du comportement. Les étudiants seront d'abord initiés aux hypothèses philosophiques du déterminisme, de l'empirisme, de la parcimonie et du pragmatisme. Les étudiants apprendront ensuite à identifier et à décrire les concepts et principes de base de l'analyse du comportement. Ceux-ci comprendront le conditionnement opérant, le renforcement positif et négatif, les programmes de base de renforcement, d'extinction, de punition positive et négative, l'utilisation de renforçateurs et de punisseurs primaires et secondaires, l'établissement de stimulus et de contrôle motivationnel, et l'établissement de procédures de formation à la discrimination et à la généralisation. De plus, les étudiants apprendront à identifier, décrire et appliquer des procédures courantes de changement de comportement, notamment la mise en forme, l'enchaînement et le renforcement différentiel.

Mesure et conception dans l'analyse du comportement

Ce cours aborde la mesure du comportement, l'affichage des données, l'interprétation des données et la conception expérimentale. Les aspects de la mesure, y compris la définition du comportement, les dimensions mesurables du comportement, les systèmes de mesure et leur sélection, ainsi que la collecte, la représentation graphique et l'interprétation des données seront couverts. Les étudiants apprendront comment évaluer la validité et la fiabilité des procédures de mesure, y compris l'accord inter-observateur, la validité sociale et l'intégrité du traitement. Ce cours couvre également les utilisations et les caractéristiques déterminantes des conceptions expérimentales à sujet unique ainsi que leurs avantages et leurs limites.

Éthique professionnelle et enjeux

Les questions professionnelles, éthiques et juridiques liées à la pratique de l'analyse du comportement sont examinées de manière critique. Les élèves lisent les lignes directrices éthiques pertinentes à l'analyse du comportement et appliquent ces lignes directrices à des scénarios et des dilemmes éthiques. Des documents supplémentaires illustrent ou élaborent sur diverses questions, y compris l'histoire de l'éthique dans l'analyse du comportement et les problèmes éthiques et professionnels actuels.

Licence

Pour plus d'informations sur l'endroit où la Chicago School of Professional Psychology se réunit, ne satisfait pas ou n'a pas déterminé si le programme répond aux exigences d'admissibilité à l'autorisation pour l'État dans lequel vous souhaitez être autorisé, veuillez visiter: https://www.thechicagoschool.edu /admissions/licensure-divulgations/.

Identifiants numériques

Expérience pratique

Le programme de diplôme en ligne MA Psychology, ABA Concentration n'inclut pas de stages ou d'option de thèse traditionnelle, les étudiants réaliseront plutôt un projet de recherche appliquée au cours de leurs études qui reflète leur compréhension des résultats d'apprentissage du programme ABA et leur capacité à intégrer cet apprentissage. et l'appliquer à la situation sur le lieu de travail ou à d'autres contextes de la vie.

Conditions d'admission

Envoyez les documents à :

Opérations d'admission
c/o École de psychologie professionnelle de Chicago
203, rue N. LaSalle, bureau 1900
Chicago, IL 60601

La candidature à la maîtrise en psychologie, programme de diplôme en ligne ABA Concentration est ouverte à toute personne qui a obtenu un baccalauréat d'un établissement accrédité au niveau régional et qui remplit d'autres conditions d'admission. Les étudiants qui postulent au programme de maîtrise en psychologie, concentration ABA doivent soumettre les éléments suivants:

  • Application
  • Frais de candidature : 50 $
  • CV ou curriculum vitae : les étudiants doivent s'assurer que leur curriculum vitae met correctement en évidence deux années ou plus d'expérience de travail post-baccalauréat.
  • Essai : Veuillez répondre à la question suivante en trois pages dactylographiées à double interligne (environ 500 à 750 mots). La dissertation doit porter spécifiquement sur le programme/spécialisation pour lequel vous postulez.
    • La psychologie est une vaste discipline avec de nombreuses options de carrière. Dans un format d'essai, veuillez décrire :
      • Pourquoi avez-vous choisi ce programme/spécialisation en particulier. Citez des expériences et des exemples spécifiques.
      • Pourquoi il est important pour vous d'étudier cette discipline dans une école qui met l'accent sur la sensibilisation culturelle, la compétence et la compréhension de la diversité (voir notre Déclaration d'engagement envers la diversité).
      • Vos objectifs de carrière professionnelle liés à cette spécialisation.
      • Pourquoi pensez-vous que ce programme vous aidera à atteindre ces objectifs.
      • Les étudiants doivent soumettre les relevés de notes officiels de toutes les écoles où des diplômes ont été obtenus. L'école de Chicago exige que toutes les écoles soient des établissements d'enseignement supérieur accrédités au niveau régional. Les relevés de notes officiels peuvent être envoyés directement par l'établissement ou avec votre demande d'admission, à condition qu'ils soient officiels, scellés et signés sur le rabat de l'enveloppe à leur arrivée.
      • L'examen du dossier d'études supérieures (GRE) n'est pas requis, cependant, les étudiants qui ont passé l'examen peuvent soumettre leurs scores pour améliorer leur candidature. Les scores doivent être envoyés directement à l'école (GRE School Code: 1119) pour examen.

      Frais de scolarité et bourses

      La Chicago School s'engage à maintenir nos programmes de diplômes professionnels accessibles à tous, quelle que soit leur situation financière. En plus des bourses qui peuvent être disponibles, notre service d'aide financière vous aidera à vous fournir des informations pour déterminer les arrangements financiers qui vous conviennent.


      MME. Analyse comportementale appliquée : Expérience étudiante en psychologie comportementale à Chicago

      Le campus de Chicago offre aux étudiants de l'ABA l'opportunité de s'immerger dans une ville culturellement dynamique avec d'abondantes ressources académiques ainsi que d'excellentes opportunités de réseautage. Chicago abrite également certains des meilleurs restaurants, divertissements, musées et autres activités du pays.

      Sur notre campus phare, la Chicago School a fait preuve d'un engagement continu envers une population étudiante diversifiée et en élargissant les services de santé mentale aux communautés multiculturelles et mal desservies.

      Pour plus d'informations sur le campus de Chicago et l'expérience étudiante, consultez le manuel de l'étudiant. .

      Exemples de cours

      Science et comportement humain

      Conçu pour améliorer la compréhension d'un étudiant de l'application de l'analyse du comportement aux problèmes individuels et sociaux, en mettant l'accent sur les bases philosophiques de l'analyse du comportement. Les élèves lisent le texte fondateur de Skinner, Science and Human Behavior, dans lequel il décrit des analyses comportementales et culturelles, ainsi que des critiques et des articles connexes. L'objectif principal de la classe comprend la compréhension et la critique de l'approche de Skinner pour l'étude et le contrôle du comportement individuel et de groupe. Les sujets incluent la discussion du comportement individuel qui semble difficile à étudier avec une approche analytique du comportement (par exemple, des événements privés) ainsi que le contrôle du comportement de groupe et les problèmes associés à un tel contrôle. Les étudiants seront en mesure de discuter des avantages et des inconvénients de la perspective de Skinner, d'identifier les aspects de ses croyances avec lesquels ils sont d'accord ou en désaccord et d'expliquer leurs propres perspectives.

      Mesure et conception dans l'analyse du comportement

      Ce cours aborde la mesure du comportement, l'affichage des données, l'interprétation des données et la conception expérimentale. Les aspects de la mesure, y compris la définition du comportement, les dimensions mesurables du comportement, les systèmes de mesure et leur sélection, ainsi que la collecte, la représentation graphique et l'interprétation des données seront couverts. Les étudiants apprendront comment évaluer la validité et la fiabilité des procédures de mesure, y compris l'accord inter-observateur, la validité sociale et l'intégrité du traitement. Ce cours couvre également les utilisations et les caractéristiques déterminantes des conceptions expérimentales à sujet unique ainsi que leurs avantages et leurs limites.

      Évaluation du comportement

      Dans ce cours, les étudiants apprennent à déterminer le besoin de services d'analyse comportementale, à mener et à interpréter les résultats d'évaluations comportementales, à identifier les fonctions communes du comportement problématique et à créer des objectifs de changement de comportement socialement significatifs. Les évaluations des points forts et des déficits des compétences pertinentes, les évaluations des préférences, ainsi que l'évaluation indirecte et descriptive et l'analyse fonctionnelle du comportement problématique seront examinées.

      Licence

      Pour plus d'informations sur l'endroit où la Chicago School of Professional Psychology se réunit, ne satisfait pas ou n'a pas déterminé si le programme répond aux exigences d'admissibilité à l'autorisation pour l'État dans lequel vous souhaitez être autorisé, veuillez visiter: https://www.thechicagoschool.edu /admissions/licensure-divulgations/.

      Hands-on Experience

      The school-sponsored training experience follows the BACB (Behavior Analyst Certification Board) requirements and requires 10-30 hours per week over a minimum of 12 months of on-site supervised training, including at least one hour of individual supervision per week.

      Within core coursework students are required to complete 7 credits of practicum. Practicum courses are designed to meet the requirements of the BACB®. Specifically, according to the BACB® certification guidelines 50% of the required supervision hours can be offered in a group format, and as such, these courses have been included in TCSPP’s M.S. Applied Behavior Analysis curriculum.

      Students are also required to complete a thesis (Advanced Research Project) or a non-thesis option known as the Advanced Applied Project. The thesis must be a data-based empirical evaluation, but does not necessarily need to mark an original contribution to the published literature (it may be a replication and extension). The primary function of the Master’s thesis is to demonstrate that students are actively learning to function as scientist-practitioners who are continually engaged in making data-based assessment and treatment decisions. The applied project is a demonstration that the student can assess and treat a client effectively and ethically from start to finish. The applied project process is as stringent as the thesis option and demonstrates similar skills as the thesis option but focuses on application rather than research. The course sequence facilitates student completion of theses and applied projects with a carefully designed course sequence that has the necessary steps toward thesis and project completion embedded into the required coursework. Any student considering going on to a Ph.D. program should choose the thesis option.

      La faculté

      Conditions d'admission

      Send materials to:

      Admissions Operations
      c/o The Chicago School of Professional Psychology
      203 N. LaSalle Street, Suite 1900
      Chicago, IL 60601

      Application to The Chicago School of Professional Psychology’s M.S. Applied Behavior Analysis program is open to any person who has earned a bachelor’s degree from a regionally accredited institution and who meets other entrance requirements. Students applying to the M.S. in Applied Behavior Analysis program must submit the following:

      • Application
      • Psychology is a vast discipline with many career options. In an essay format, please describe:
        • Why you chose this particular program/specialization. *Cite specific experiences and examples.
        • Why it is important to you to study this discipline at a school that emphasizes cultural awareness, competence, and understanding of diversity.
        • Your professional career goals as they relate to this specialization.
        • Why you believe this program will assist you in reaching these goals.
        • Students must submit official transcripts from all schools where degrees have been earned. The Chicago School requires that all schools be regionally accredited higher education institutions. Official transcripts may be sent directly from the institution or with your application for admission as long as they are official, sealed, and signed across the envelope flap when they arrive.
        • Appropriate recommendations are from professors and/or supervisors from significant work or volunteer experiences, who can appraise your academic or professional performance. If you are mailing in your letters, they should arrive in a sealed envelope, signed across the seal. You can also submit the letters online via the applicant portal.

        Tuition and Scholarships

        The Chicago School is dedicated to keeping our professional degree programs accessible to anyone regardless of financial status. In addition to the scholarships that may be available, our Financial Aid Department will help provide you with information to determine what financial arrangements are right for you.

        Accredited by the Association for Behavior Analysis International Accreditation Board.

        The Association for Behavior Analysis International has verified the following courses toward the coursework requirements for eligibility to take the Board Certified Behavior Analyst® or Board Certified Assistant Behavior Analyst® examination. Applicants will need to meet additional requirements before they can be deemed eligible to take the examination.


        How does ABA therapy work?

        Applied Behavior Analysis involves many techniques for understanding and changing behavior. ABA is a flexible treatment:

        Can be adapted to meet the needs of each unique person

        Positive Reinforcement

        Positive reinforcement is one of the main strategies used in ABA.

        When a behavior is followed by something that is valued (a reward), a person is more likely to repeat that behavior. Over time, this encourages positive behavior change.

        First, the therapist identifies a goal behavior. Each time the person uses the behavior or skill successfully, they get a reward. The reward is meaningful to the individual – examples include praise, a toy or book, watching a video, access to playground or other location, and more.

        Positive rewards encourage the person to continue using the skill. Over time this leads to meaningful behavior change.

        Antecedent, Behavior, Consequence

        Entente antecedents (what happens before a behavior occurs) and conséquences (what happens after the behavior) is another important part of any ABA program.

        The following three steps – the “A-B-Cs” – help us teach and understand behavior:

        Un antecedent: this is what occurs right before the target behavior. It can be verbal, such as a command or request. It can also be physical, such a toy or object, or a light, sound, or something else in the environment. An antecedent may come from the environment, from another person, or be internal (such as a thought or feeling).

        A resulting comportement: this is the person’s response or lack of response to the antecedent. It can be an action, a verbal response, or something else.

        Regarder A-B-Cs helps us understand:

        1. Why a behavior may be happening
        2. How different consequences could affect whether the behavior is likely to happen again
        • Antecedent: The teacher says “It’s time to clean up your toys” at the end of the day.
        • Comportement: The student yells “no!”
        • Consequence: The teacher removes the toys and says “Okay, toys are all done.”

        How could ABA help the student learn a more appropriate behavior in this situation?

        • Antecedent: The teacher says “time to clean up” at the end of the day.
        • Comportement: The student is reminded to ask, “Can I have 5 more minutes?”
        • Consequence: The teacher says, “Of course you can have 5 more minutes!”

        With continued practice, the student will be able to replace the inappropriate behavior with one that is more helpful. This is an easier way for the student to get what she needs!

        What Does an ABA Program Involve?

        Good ABA programs for autism are not "one size fits all." ABA should not be viewed as a canned set of drills. Rather, each program is written to meet the needs of the individual learner.

        The goal of any ABA program is to help each person work on skills that will help them become more independent and successful in the short term as well as in the future.

        Planning and Ongoing Assessment

        A qualified and trained behavior analyst (BCBA) designs and directly oversees the program. They customize the ABA program to each learner's skills, needs, interests, preferences and family situation.

        The BCBA will start by doing a detailed assessment of each person’s skills and preferences. They will use this to write specific treatment goals. Family goals and preferences may be included, too.

        Treatment goals are written based on the age and ability level of the person with ASD. Goals can include many different skill areas, such as:

        • Communication and language
        • Social skills
        • Self-care (such as showering and toileting)
        • Play and leisure
        • Motor skills
        • Learning and academic skills

        The instruction plan breaks down each of these skills into small, concrete steps. The therapist teaches each step one by one, from simple (e.g. imitating single sounds) to more complex (e.g. carrying on a conversation).

        The BCBA and therapists measure progress by collecting data in each therapy session. Data helps them to monitor the person’s progress toward goals on an ongoing basis.

        The behavior analyst regularly meets with family members and program staff to review information about progress. They can then plan ahead and adjust teaching plans and goals as needed.

        ABA Techniques and Philosophy

        The instructor uses a variety of ABA procedures. Some are directed by the instructor and others are directed by the person with autism.

        Parents, family members and caregivers receive training so they can support learning and skill practice throughout the day.

        The person with autism will have many opportunities to learn and practice skills each day. This can happen in both planned and naturally occurring situations. For instance, someone learning to greet others by saying "hello" may get the chance to practice this skill in the classroom with their teacher (planned) and on the playground at recess (naturally occurring).

        The learner receives an abundance of positive reinforcement for demonstrating useful skills and socially appropriate behaviors. The emphasis is on positive social interactions and enjoyable learning.

        The learner receives no reinforcement for behaviors that pose harm or prevent learning.

        ABA is effective for people of all ages. It can be used from early childhood through adulthood!

        Who provides ABA services?

        A board-certified behavior analyst (BCBA) provides ABA therapy services. To become a BCBA, the following is needed:

        • Earn a master’s degree or PhD in psychology or behavior analysis
        • Pass a national certification exam
        • Seek a state license to practice (in some states)

        ABA therapy programs also involve therapists, or registered behavior technicians (RBTs). These therapists are trained and supervised by the BCBA. They work directly with children and adults with autism to practice skills and work toward the individual goals written by the BCBA. You may hear them referred to by a few different names: behavioral therapists, line therapists, behavior tech, etc.

        What is the evidence that ABA works?

        ABA is considered an evidence-based best practice treatment by the US Surgeon General and by the American Psychological Association.

        “Evidence based” means that ABA has passed scientific tests of its usefulness, quality, and effectiveness. ABA therapy includes many different techniques. All of these techniques focus on antecedents (what happens before a behavior occurs) and on consequences (what happens after the behavior).

        More than 20 studies have established that intensive et long-term therapy using ABA principles improves outcomes for many but not all children with autism. “Intensive” and “long term” refer to programs that provide 25 to 40 hours a week of therapy for 1 to 3 years. These studies show gains in intellectual functioning, language development, daily living skills and social functioning. Studies with adults using ABA principles, though fewer in number, show similar benefits.

        Is ABA covered by insurance?

        Parfois. Many types of private health insurance are required to cover ABA services. This depends on what kind of insurance you have, and what state you live in.

        All Medicaid plans must cover treatments that are medically necessary for children under the age of 21. If a doctor prescribes ABA and says it is medically necessary for your child, Medicaid must cover the cost.

        Please see our insurance resources for more information about insurance and coverage for autism services.

        You can also contact the Autism Response Team if you have difficulty obtaining coverage, or need additional help.

        Where do I find ABA services?

        To get started, follow these steps:

        1. Speak with your pediatrician or other medical provider about ABA. They can discuss whether ABA is right for your child. They can write a prescription for ABA if it is necessary for your insurance.
        2. Check whether your insurance company covers the cost of ABA therapy, and what your benefit is.
        3. Search our resource directory for ABA providers near you. Or, ask your child’s doctor and teachers for recommendations.
        4. Call the ABA provider and request an intake evaluation. Have some questions ready (see below!)

        What questions should I ask?

        It’s important to find an ABA provider and therapists who are a good fit for your family. The first step is for therapists to establish a good relationship with your child. If your child trusts his therapists and enjoys spending time with them, therapy will be more successful – and fun!

        The following questions can help you evaluate whether a provider will be a good fit for your family. Remember to trust your instincts, as well!


        Chapter 11: Skinner – Behavioral Analysis

        Skinner emphasized, above all else, approaching human behavior scientifically. However, he acknowledged that human behavior is complex, and that our familiarity with it makes it difficult for us to be truly objective. In addition, he recognized that many people find it offensive to suggest that human behavior can be understood and predicted in terms of environmental stimuli and their consequences. Still, Skinner took the scientific approach very seriously, and he knew that science is about more than just determining a set of facts or principles. In Science and Human Behavior (Skinner, 1953), Skinner wrote that:

        Science is concerned with the general, but the behavior of the individual is necessarily unique. The “case history” has a richness and flavor which are in decided contrast with general principles…A prediction of what the average individual will do is often of little or no value in dealing with a particular individual…The extraordinary complexity of behavior is sometimes held to be an added source of difficulty. Even though behavior may be lawful, it may be too complex to be dealt with in terms of law. (pp. 20-21 Skinner, 1953)

        Given this complexity, Skinner focused on “causer" et "effet” relationships in behavior. In common use, these terms have come to carry a meaning far beyond the original intention. For Skinner, a cause is a change in an independent variable, whereas an effect is a change in a dependent variable. Skinner argued that the terms cause and effect say nothing about how a cause leads to an effect, but rather, only that there is a specific relationship in specific order. If we can discover and analyze the causes, we can predict behavior if we can manipulate the causes, then we can control behavior (Skinner, 1953). By focusing entirely on observable behavior, Skinner felt that psychologists have an advantage, in that they will not waste time and effort pursuing either inner psychic forces or external social forces that may not even exist. Focusing on actual behavior is simply more direct and practical. Before examining some of the larger implications of this approach, however, let’s review the basic principles of operant conditioning as defined by Skinner.

        Skinner emphasized a scientific approach to the study of behavior, in part, because individual behavior is so unique. Understanding what the average person might do may tell us nothing about a certain individual. However, a science of personality that treats everyone as unique seems to become hopelessly complex, because we must study everyone individually. Does this really seem like a scientific approach, and whether it is or not, can it really help us to understand other people?

        Principes du conditionnement opérant

        Operant conditioning begins with a response, known as an operant, which has some effect in the organism’s environment. These responses have consequences that determine whether or not the probability of the response will increase or decrease in the future. Renforts increase the probability of a given response that precedes them, whereas punisseurs decrease the probability of a response that precedes them. In common terms we might say that good consequences increase behaviors, or that the behavior is rewarded. However, Skinner avoids words like reward due to their psychological implications, preferring instead to use the technical term reinforcer (Holland & Skinner, 1961 Skinner, 1953).

        Le renforcement et la punition se présentent sous deux formes : positive et négative. Renforcement positif involves the application, or administration, of a favorable consequence to a response. For example, when a child cleans their room, they receive some money as an allowance. The response of cleaning the room results in the application of a tangible reinforcer: money. Renforcement négatif involves the removal of an aversif ou nuisible stimulus. We are commonly told not to scratch itchy bug bites because we might get them infected. However, an itch is a very noxious stimulus, and it is not easy to ignore them. When we finally give in and scratch the bite, the itching goes away (at least for a while). The response of scratching is negatively reinforced by the removal of the noxious stimulus (no more itching). In both of these examples, the response (the operant of room cleaning or scratching) is followed by a consequence (reinforcement) that increases the likelihood that we will clean our room or scratch our itchy bug bite.

        Image Source: nastya_gepp. Retrieved from Pixabay at https://pixabay.com/photos/disease-medicine-health-medication-4392168/. Sous licence CCO.

        La punition peut aussi être positive ou négative. If a child misbehaves and is spanked, that is a punition positive. In other words, an aversive consequence is applied (the spanking) as a result of the misbehavior. Avec punition négative, favorable stimuli are withdrawn. For example, a child who misbehaves receives a time-out, thus removing them from toys, playmates, snacks, etc. Other common examples of a negative punishment are being grounded or losing privileges (such as television or video games). Once again, in positive punishment the response (misbehavior) results in the application of an aversive stimulus (a spanking), whereas in negative punishment the response (misbehaving) results in the removal of favorable consequences (loss of privileges). One of the most common mistakes that psychology students make is to confuse negative reinforcement with punishment. This is understandable because of the use of the word “negative.” So it is essential to determine first whether a consequence is a reinforcer or a punisher. Then determine whether the reinforcer is positive or negative, or whether the punisher is positive or negative. It is also generally accepted that punishment is not as effective as reinforcement, and it is more difficult to precisely control the cause-effect relationship (Skinner, 1953, 1974, 1987). This is partly due to stimuli discriminants, which signal the contingencies that may be in effect at a given time. In other words, the presence or absence of a parent (a discriminative stimulus) may determine whether one will be punished for a given response (if the cat’s away, the mice will play). In addition, the possibility always exists that punishment can cross the line into abuse (physical and/or emotional). As Skinner noted, science is not just about the facts, there is always something more. In theory, punishment may seem equivalent to reinforcement, but in practical matters, such as raising children, every situation may require a more detailed analysis.

        In order to reliably measure the behavior of animals (typically rats or pigeons) in his laboratory, Skinner built a special piece of equipment commonly known as a Boite à écorcher (though its technical name is an chambre de conditionnement opérant). This apparatus allowed for the precise measurement of how subjects responded over time under varying conditions, and produced a special measure of behavior known as a record cumulatif. Although continuous reinforcement is certainly effective for increasing behavior, in most situations we are not reinforced every time we engage in a certain behavior. Skinner identified four basic calendriers de renforcement, based on variations in the number of responses necessary for reinforcement, so-called barèmes de ratios, or the time intervals between making reinforcers available, so-called interval schedules. Both ratio and interval schedules can be either fixed or variable.

        Although the principles of reinforcement may seem relatively straightforward, they can lead to either complex or odd behavior. Complex behavior can be developed with operant conditioning through the process of façonner. Shaping involves reinforcing chains of behavior in a specific sequence, with each change being relatively small and, therefore, relatively simple. As a result, complex behavior can be explained in terms of shaping a series of simple changes in behavior. As Skinner describes it:

        Operant conditioning shapes behavior as a sculptor shapes a lump of clay. Although at some point the sculptor seems to have produced an entirely novel object, we can always follow the process back to the original undifferentiated lump, and we can make the successive stages by which we return to this condition as small as we wish. At no point does anything emerge which is very different from what preceded it. (pg. 91, Skinner, 1953)

        Parfois, cependant, ce processus tourne mal. When an individual accidentally associates a consequence with a response, even though no actual relationship existed, superstitious behavior peut résulter. For example, if you provide a few seconds of access to food for a hungry pigeon every 20 seconds, regardless of what the pigeon is doing at the time, the pigeon will develop some form of food-getting ritual. Since the food is delivered regardless of what the pigeon does, the ritual that develops is superstitious. The development of superstition in humans is believed to follow the same principles (Skinner, 1953, 1987).

        It has become commonly accepted, at least in psychology, that children should never receive positive punishment (e.g., spanking). Instead, parents should use negative punishment (e.g., a timeout) and then redirect their child’s behavior in positive ways. How does this compare to how you were punished, and do you agree that this is toujours vrai?

        Documents supplémentaires

        This video [6:58] explains operant conditioning and describes the difference between positive and negative reinforcement and punishment. An example is provided to demonstrate each concept.

        This video [4:50] reviews Skinner’s theory of operant conditioning and the role of reinforcement and punishment in changing behavior.


        Voir la vidéo: WEBINAIRE: Mardi je donne Principes de base (Janvier 2022).